Réflexions sur la fusion des stations de Luz Ardiden et Cauterets

Analyse sur la fusion des stations de Luz Ardiden et Cauterets .

Réflexions d’un Normand / Breton sur l’avenir de Luz Ardiden .

Je suis accueilli dans la vallée Toy au printemps 1968 .

J’ai eu l’autorisation d’ouvrir un bureau des guides l’été 1972 .

Directeur à l’ouverture de la station de Luz Ardiden l’hiver 74/75 , mais auparavant , l’hiver 73/74 , j’ai convaincu le SIVOM de la nécessité d’une bretelle routière sur le cirque d’Aulian Ce qui a été fait pour l’hiver 75/76 .

Pour moi , l’arrivée de la route à Bédéret n’était pas la bonne solution .

Ce préambule pour comprendre que depuis 1964 , je me suis toujours senti concerné par l’avenir touristique du pays dans lequel je vivais .

Je voudrais maintenant venir au 1er projet d’une fusion entre les stations de Luz et de Cauterets .

Ce 1er projet proposé était une télécabine depuis le bas de la vallée côté Luz jusqu’à AULIAN et une télécabine depuis le centre de Cauterets avec une gare  » intermédiaire  » sur le plateau du Lisey vers 1700 mètres et une arrivée sur les crêtes de Luz Ardiden à 2140 mètres aux alentours du  SOUM de PICOT .

Très rapidement il n’était plus question d’une remontée depuis le bas de Luz mais ……d’une seule remontée depuis Cauterets  ( SANS GARE INTERMEDIAIRE  ).

Au final , nous avons donc depuis Cauterets : 2 télécabines partant du centre ville autour des infrastructures touristiques majeures .

Casino , piscine et patinoire couverte et un nombre de lits supérieur d’au moins le double par rapport à Luz .

De notre côté , aucune télécabine depuis le bas de la vallée mais 12 KM de route avec  tous les inconvénients que l’on connait d’une route hivernale .

Quand aux infrastructures telles celles de Cauterets …….AUCUNE !!!

Qu’elles sont donc pour moi les aberrations d’une telle fusion .

1 / Sans être dans le secret au niveau financier , une fusion des régies entraine t’elle obligatoirement de participer autant  au financement  qu’aux aménagements et fonctionnements de la future télécabine ??? …y compris dans un temps futur  !!!

on peut légitimement se poser cette question essentielle et dans les cas d’une réponse positive , cela revient à donner notre station GRATUITEMENT et de surcroît de PAYER pendant  de très longues années la télécabine venant de Cauterets et ceci sans aucun avantage financier  mais avec tous les inconvénients énoncés  !!

2 / En tant que professionnel du ski et montagnard , vouloir relier deux versants Nord séparés par une profonde vallée sans possibilité de descendre à ski au moins jusqu’à une certaine altitude est une gageure , un non sens  !!!

On peut déjà se demander l’intérêt des skieurs côté Luz de vouloir se rendre sur un domaine moitié moins grand !!! car devoir prendre une télécabine depuis les crêtes de Luz Ardiden à 2140 mètres pour descendre à 950 mètres l’altitude de Cauterets ……puis de prendre l’autre télécabine pour arriver à la station du LYS à 1850 mètres …….puis encore un télésiège pour enfin commencer à skier !!!! au minimum une heure de trajet avec des possibilités d’attente plus longue .  Et enfin , il faut revenir sur Luz .

Par contre , pour les  Cauterésiens et malgré l’attrait d’un accès direct à 60 km de pistes supplémentaires , il reste l’inquiétude de l’endettement de Luz , de son déficit chronique et des très nombreux investissements à réaliser pour remettre l’outil en état .

Et en parlant d’inquiétude pour Luz , juste un aparté sur la station du Lys tant en investissements également à réaliser qu’en terme de sécurité .

On monte des milliers de skieurs à 1850 mètres avec uniquement UNE télécabine que peut t’il se passer !!!

L’homme propose mais c’est la montagne qui dispose , voici un schéma réaliste , des milliers de skieurs sont la haut , dans le courant de la journée , la tempête se déclare , tempête prévu par les météorologues mais plus forte que prévu et ….. la télécabine tombe en panne ou ne peut plus fonctionner car trop de vent .

Les bâtiments ne sont pas suffisamment grands pour accueillir autant de monde , un plan est prévu pour descendre les skieurs par l’ancienne piste sous le Courbet …..mais dans la tempête ????? et il n’y a pas que des skieurs . Ce n’est pas un plan catastrophe mais qui peut très bien arriver avec plus ou moins de variantes !!! Je ne  souhaite pas être à la place des responsables de cet état de fait dans ce cas de figure  !!!

3 / Pour en revenir aux fusions , à ma connaissance, les fusions se font presque toujours par des terrains naturels skiables .

Je n’ai pas rencontré d’autre  type de schéma sauf dans les très grands domaines .

Juste deux exemples pour les Pyrénées , Barèges la Mongie avec le domaine du grand Tourmalet et Les Agudes et Peyresourdes avec le domaine de Peyragudes .

Juste une crête à franchir , on peut facilement appréhender l’intérêt majeur de telles fusions qui parfois doublent le domaine skiable .

4 / Mais le pire pour moi est de se priver définitivement d’un futur développement possible des domaines . ( Carte Gavarnie 1/25000 pour plus de compréhension )

Car au départ était prévu une GARE INTERMEDIAIRE au plateau du Lisey vers 1700 mètres ainsi qu’une piste noire versant Nord depuis le col du Lisey jusqu’à ce plateau mais aussi une autre descente ….piste ou hors piste depuis le haut du télésiège de Caperette par la Coume det Cacou était possible .

Voila qui aurait donné des intérêts majeurs et un peu de sens  au projet de fusion  …..mais , il n’est plus question d’une gare intermédiaire !!!

5 /  On pouvait aussi penser dans un deuxième développement une piste descendante depuis le col de Riou 1950 mètres jusqu’au plateau d’Arrégiéou  vers 1700 mètres  ainsi qu’un télésiège de ce même plateau jusque sur les crêtes d’Aulhérisses vers 1900 mètres et une descente à ski jusqu’à la gare intermédiaire du Lisey .

Dans un troisième développement , un télésiège du  plateau du Lisey jusque sur les crêtes d’Aulhérisses  et un télésiège du plateau d’Arrégiéou jusqu’au col de Riou .

Ces projets envisageables avec différents télésièges étant fait pour agrandir le futur domaine skiable , mais aussi pour sécuriser la remontée des skieurs sur les crêtes de Luz Ardiden en cas d’incident d’un côté ou de l’autre .

Tous ces futurs projets de développements à moyen terme ne sont plus possible sans d’abord une gare intermédiaire au plateau du Lisey .

Nous aurions pu avoir  au minimum 4 pistes supplémentaires dans de splendides terrains avec un nombre appréciable de Kms de pistes en plus .

Merci pour votre lecture .

Cordialement . Yvon Connan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s