L’appartenance au groupe N’PY n’est en rien une sécurité..

Face à ce constat du journal Sud Ouest et à nos divers doutes de Citoyens de nos Vallées Pyrénéennes, merci d’ailleurs Jean Jacques (Pujo) pour ton commentaire sur mon billet précédent (OUPSSS ! Création d’une filiale privée «S.A.S. N’PY Résa»),.. effectivement si nous nous posons les bonnes questions, nous nous apercevons que pour vivre N’PY a besoin des Stations et de leurs clients et .. non l’inverse .. !

N’oublions pas que nous, les stations,

  • nous payons une somme d’argent à N’PY (pour prestation de service) qui représente 1/3 de son chiffre d’affaires !
  • ensuite une partie de notre clientèle achète à N’PY la carte «No Souci» 33 EUR en caisse et 30 EUR sur internet, sommes entièrement versées à N’PY (cette carte donnant droit à des tarifs préférentiels..)
  • puis nous reversons une commission de 5% à N’PY sur tous les forfaits achetés par nos clients sur internet.

    (source: Dépêche du Midi du 22:01:2015)

Ces trois facteurs constituent le chiffre d’affaires de N’PY.

Notre quote-part n’est donc pas négligeable… et ces % et montants risquent de varier malgré nous.

Les Stations existaient bien avant N’PY et jusqu’à preuve du contraire aucune progression n’a été enregistrée depuis que nous sommes dans la S.E.M. N’PY , ces dernières années nous sommes même en forte régression.

La totalité des Stations N’PY ont un % d’évolution en négatif du nombre de journées skieurs sur les 4 dernières années, exception pour Arette en positif…

Malgré le contexte économique actuel d’autres Stations en dehors du groupe N’PY ont mieux résisté et sont en progression avec un pourcentage d’évolution positif .. (Ax 3 Domaines , Hautacam , Guzet-neige , Superbagnères , Le Mourtis , St Lary , Val Louron , Porte puymorens , Puyvalador …)

L’appartenance au groupe N’PY n’est en rien une sécurité..

Il ressort également que nous sommes relativement «noyés» par la forme globale de leur publicité.

La «communication» d’N’PY se voulant une entreprise «Stations N’PY» englobant tous les C.A. des 8 stations, (ainsi que parfois le nombre cumulé des employés des 8 Stations), notre identité et la beauté de notre Vallée, écrin de notre station, n’apparaissent pas y compris sur leur site et nos propres valeurs en sont donc annihilées, nous sommes annexés dans une configuration de standardisation N’PY.

Avec cette extension «place de marché» en Filiale privée N’PY Résa , notre économie Luzéenne et Valléenne subira les affres de leur politique commerciale en Hiver.. mais aussi maintenant …. en été ! Et en toutes saisons.. sans que nous puissions intervenir.

Et pour conclure, il semble bien que les Actionnaires et Partenaires envisagés dans la Filiale privée N’PY Résa seraient comme il est dit dans le projet :

http://www.cbanque.com/actu/44569/credit-agricole-immobilier-chapeaute-desormais-toute-la-filiere-immobiliere-du-groupe-dont-square-habitat

Qui d’entre les Luzéens et Valléens souhaitent que leur liberté commerciale et donc la gestion de leur économie valléenne soient chapeautées voire soumises à la «S.A.S N’PY Résa»..???

Christine Connan

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’appartenance au groupe N’PY n’est en rien une sécurité.. »

  1. Voici une petite idée de la façon dont nous risquons d’être « absorbés »…. ! Sachant que les actionnaires banquiers prévus dans la « S.A.S. N’PY Résa » seront là avant tout en tant que promoteurs immobiliers, de par leurs filiales privées….Prenez le temps surtout d’écouter la vidéo qui résume très bien, afin de comprendre les risques d’une « S.A.S. »… dans laquelle ne siègeront pas nos Elus !..
    Ci-dessous donc un lien fort intéressant sur le fonctionnement de la forme de société que N’PY à choisi.
    Nous comprenons mieux pourquoi nos Elus doivent signer une sorte d’avant-projet afin de donner un Blanc-Seing ensuite à la création de la S.A.S..
    http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/1559-societe-par-actions-simplifiee-sas-definition

  2. J’ai suivi, comme vous, le scénario SEM N’PY, qui occupe de plus en plus le patrimoine de nos Vallées, tout en nous coûtant de plus en cher.
    Contribuable à Cauterets, je connais les efforts consentis par tous, pour avoir créé notre Station d’Hiver, et ce depuis 1964, cela continue, sans que cela ne gène nos responsables municipaux, surtout ceux qui siègent à la dite SEM N’PY.
    Car, ne l’oublions pas, l’Entreprise N’PY nous coute fort cher, à savoir:
    1°/ La Centrale de réservation en place à l’Office de Tourisme, (avec les Emplyés payés par le Contribuable local) nous coûte plus de 20 000 Euros par an, alors que peu de clients arivent à accéder au site. De plus, une cotisation est demandée aux adhérents (qui s’amenuise d’année en année).
    2°/ La SEM N’PY, gérée par les édiles municipaux, supporte les salaires des employés(es), donc
    payés par les remontées mécaniques, donc les contrubuables.
    3°/ Comme les Sites ne sont pas assez mis en valeur,, une nouvelle société « SAS N’PY RESA », (ou tour opérateur), (dont les mêmes employés sont rénumérés par la SEM N’PY) va voir le jour,
    afin d’acheminer sur le site du Lys, en bus de luxe, une riche clientèle, (logeant dans l’Hôtellerie de Classe de Lourdes), à des tarifs très avantageux, (aux frais des régies) et des prestations spéciales, (priorités partout, y compris au Therme du Rocher), mais les bénéfices de ces opérations juteuses, resteront dans les comptes des administrateurs, toujours sous le couvert de la SEM N’PY.
    Depuis que N’PY s’est intégré (aidé très confidentiellement par quelques oligarques locaux) la fréquentation de journées de ski a baissé, alors que les autres Stations voient leur poucentage en hausse régulière.
    A Cauterets, après avoir dépensé sans compter, en études et Personnel, pour le projet « Cauterets-Luz Ardiden, celui-çi a du plomb dans l’aile, malgré les dires mensongers et électoraux de la Municipalité (hormis l’opposition).
    En éffet, les seuls points précis d’une utopique remontée, serait le départ, et le premier pylone (situé sur un terrain privé, après l’obstruction du Ruisseau de Riou Cla, inondant très régulièrement le Chemin de l’Ecureuil. Aucune étude de géologie ne vient soutenir le projet, l’emplacement de la gare intermédiaire du Plateau du Lisey ayant été emporté lors de la crue d’Octobre 2012, le reste du Plareau du Lisey étant une tourbière, on s’apercoit que ce projet est un mensonge ou un mirage.
    Pour en finir avec la SEM N’PY, il faudrait que l’on puisse savoir, qu’els sont les bailleurs qui abritent les bureaux d’N’PY, locaux dont les reponsables locaux ne s’étendent pas sur le sujet, car nous avons affaire à une autocratie Municipale, dépourvue de toute Démocratie.
    Très cordialement à vous tous,
    Lucien PERE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s