Nos Elus face à leur responsabilité

Dans quelques jours nos Elus vont devoir se prononcer sur l’accord de projet de filiale privée S.A.S. N’PY Résa.

C’est pour les Elus une décision, si elle est positive, qui engagera lourdement leur propre responsabilité.

Les choix d’avenir pris en notre nom, sans nous avoir informés et concertés, leur incomberont, puisque c’est notre liberté économique et notre richesse naturelle et culturelle qui est négociée à notre insu .

Nos Elus se rappelleront-ils que ce sont nos vraies valeurs qui attirent les vacanciers et non des forfaits tout compris vendus par une société privée …?

Se rappelleront-ils que les Banques actionnaires de cette société privée sont avant tout, dans ce contexte, des Promoteurs immobiliers ..?

Nous vivons ici de pastoralisme et de tourisme bucolique entourés d’une Nature pleine de poésie qui ne se marchande pas de cette manière, qui ne s’encadre pas….!

Aujourd’hui la tendance dans nos contrées Pyrénéennes n’est pas au «packaging standardisé» mais à la liberté, à la découverte, à l’envie d’exister sans être pris en charge et «managé» à la base, ni à être encadré dans des choix pré-programmés par un système de «holding touristique» axé sur le profit (d’une société privée)…

Sommes-nous à ce point incapables de nous solidariser pour prendre les rênes de notre Vie professionnelle au sein de notre communauté ?

Je vais me permettre de reprendre une expression d’un Ami élu…expression qu’il affectionnait tout particulièrement dans ses écrits sur son blog……. :

Les Elus qui signeront cet accord pour le projet de filiale privée S.A.S. N’PY Résa.. «auront des comptes à rendre aux générations futures de notre Vallée».

Christine Connan

Publicités

L’appartenance au groupe N’PY n’est en rien une sécurité..

Face à ce constat du journal Sud Ouest et à nos divers doutes de Citoyens de nos Vallées Pyrénéennes, merci d’ailleurs Jean Jacques (Pujo) pour ton commentaire sur mon billet précédent (OUPSSS ! Création d’une filiale privée «S.A.S. N’PY Résa»),.. effectivement si nous nous posons les bonnes questions, nous nous apercevons que pour vivre N’PY a besoin des Stations et de leurs clients et .. non l’inverse .. !

N’oublions pas que nous, les stations,

  • nous payons une somme d’argent à N’PY (pour prestation de service) qui représente 1/3 de son chiffre d’affaires !
  • ensuite une partie de notre clientèle achète à N’PY la carte «No Souci» 33 EUR en caisse et 30 EUR sur internet, sommes entièrement versées à N’PY (cette carte donnant droit à des tarifs préférentiels..)
  • puis nous reversons une commission de 5% à N’PY sur tous les forfaits achetés par nos clients sur internet.

    (source: Dépêche du Midi du 22:01:2015)

Ces trois facteurs constituent le chiffre d’affaires de N’PY.

Notre quote-part n’est donc pas négligeable… et ces % et montants risquent de varier malgré nous.

Les Stations existaient bien avant N’PY et jusqu’à preuve du contraire aucune progression n’a été enregistrée depuis que nous sommes dans la S.E.M. N’PY , ces dernières années nous sommes même en forte régression.

La totalité des Stations N’PY ont un % d’évolution en négatif du nombre de journées skieurs sur les 4 dernières années, exception pour Arette en positif…

Malgré le contexte économique actuel d’autres Stations en dehors du groupe N’PY ont mieux résisté et sont en progression avec un pourcentage d’évolution positif .. (Ax 3 Domaines , Hautacam , Guzet-neige , Superbagnères , Le Mourtis , St Lary , Val Louron , Porte puymorens , Puyvalador …)

L’appartenance au groupe N’PY n’est en rien une sécurité..

Il ressort également que nous sommes relativement «noyés» par la forme globale de leur publicité.

La «communication» d’N’PY se voulant une entreprise «Stations N’PY» englobant tous les C.A. des 8 stations, (ainsi que parfois le nombre cumulé des employés des 8 Stations), notre identité et la beauté de notre Vallée, écrin de notre station, n’apparaissent pas y compris sur leur site et nos propres valeurs en sont donc annihilées, nous sommes annexés dans une configuration de standardisation N’PY.

Avec cette extension «place de marché» en Filiale privée N’PY Résa , notre économie Luzéenne et Valléenne subira les affres de leur politique commerciale en Hiver.. mais aussi maintenant …. en été ! Et en toutes saisons.. sans que nous puissions intervenir.

Et pour conclure, il semble bien que les Actionnaires et Partenaires envisagés dans la Filiale privée N’PY Résa seraient comme il est dit dans le projet :

http://www.cbanque.com/actu/44569/credit-agricole-immobilier-chapeaute-desormais-toute-la-filiere-immobiliere-du-groupe-dont-square-habitat

Qui d’entre les Luzéens et Valléens souhaitent que leur liberté commerciale et donc la gestion de leur économie valléenne soient chapeautées voire soumises à la «S.A.S N’PY Résa»..???

Christine Connan