Réunion Publique Place de l’Eglise

Rappel :  demain 18h salle de la Rotonde au Forum, réunion publique sur la restructuration de la place de l’Eglise.

Publicités

RENDEZ-VOUS A SOULOM

Il y a quelques  mois à peine, nous écrivions ces quelques lignes sur ce blog :

UNE REMONTEE « LOURDE » A PORTER

Sur une page entière dans La Semaine des Pyrénées (début  juin 2013),  le maire de Luz  fait le point et nous expose son « superbe bilan ».
 A aucun moment il ne parle de la remontée lourde.
Pas une allusion, pas un mot… comme si le dossier principal de ce mandat, qui a fait l’objet de tant d’études, de dépenses, d’enquêtes, de réunions, de controverses …  avait subitement  disparu de la vie publique locale.
                                                                             publié le 6 juin par Annie SAGNES
ET POURTANT…
LES DELEGATIONS D 'ASSOCIATIONS CITOYENNES ATTENDANT LES ELUS SUR LE LIEU DE LA REUNION
A l’heure où tous les luzéens croient le projet de remontée-lourde totalement écarté des préoccupations de la mairie
A l’heure où l’équipe municipale  en place continue d’observer un silence total  sur ce projet
A l’heure où l’opposition locale par un courrier de Laurent Grandsimon demande  au président du SIVOM l’engagement écrit qu’aucune décision ne soit prise sur une
gouvernance commune avant les élections municipales
A l’heure où les chantiers de reconstruction  demandent tant d’attention , de moyens  et d’énergie…
C’est à cette heure là, c’est à ce moment là, que Des élus de Cauterets , de La Régie  de luz et les employés concernés (dont Le Directeur ) trouvent l’énergie pour organiser une réunion du Comité de Pilotage sur le thème de La liaison Luz-Cauterets dans une salle réservée pour tout ce petit monde …à la Mairie de Soulom. Une bonne façon de se retrouver à mi-chemin entre les deux villages…et dans un lieu plus…discret.
Enfin, c’est ce qu’ils croyaient, puisqu’ils furent, à leur grande surprise, attendus par une délégation de 20  responsables des associations ECHOCITOYEN et CAUTERETS -DEVENIR ainsi que par une Journaliste  ( Nouvelle république et dépêche), venus pacifiquement demander des explications sur l’avancée de ce projet. La porte fut fermée à leur nez sans la moindre formule de politesse, le Maire de Luz prétextant seulement qu’il s’agissait d’une réunion « PRIVEE » ! Nous pensions seulement, Monsieur Le Maire, qu’il s’agissait des affaires publiques.
Nous remercions l’histoire qui nous a permis d’être là au « bon moment ».
Et même si nous savons par avance ,que ,comme d’habitude  les élus s’exprimant sur ce que les luzéens nomment d’ores et déjà « La réunion de Soulom » , se voudront rassurant sur l’air de « ce n’est qu’un projet »,
toutes les informations en notre possession concourent portant sans le moindre doute à confirmer leur l’obstination  à accélérer le calendrier pour que tout soit le plus avancé possible avant les élections municipales prochaines.
Et cette méthode  nous semble inacceptable
Echocitoyen

Article La Dépêche du 12 Décembre

Sit-in contre la liaison Luz-Cauterets

Ils attendaient les élus devant la mairie de Soulom, hier, à 9 heures./Photo S. C.
Ils attendaient les élus devant la mairie de Soulom, hier, à 9 heures./Photo S. C. 

«La liaison de la discorde»: c’est ainsi que l’on pourrait renommer le projet de liaison entre Luz et Cauterets. Hier, les associations Cauterets Devenir et Echocitoyen ont manifesté à Soulom.

Branle-bas de combat, mercredi matin, devant la mairie de Soulom. Une dizaine de personnes déroulent la bannière : «Non à la liaison Cauterets-Luz». Les associations Echocitoyen de Luz et Cauterets Devenir se sont mobilisées pour manifester contre ce projet. «On a appris qu’il y avait un comité de pilotage du Sivom pour aborder cette liaison. On s’est décidés à venir manifester», argue Stéphanie Marchand, présidente de l’association Echocitoyen, qui compte une centaine d’adhérents. Ces manifestants pacifiques dénoncent le projet de liaison entre les deux stations d’hiver et de remontées lourdes. «On ne sait rien, tout est fait dans l’opacité», regrette Annie, membre de Cauterets Devenir. Les arguments à l’encontre du projet sont nombreux : il y a tout d’abord le coût «démesuré», évalué entre 40 et 50 millions d’euros par les manifestants ; l’impact environnemental et la contestation du projet de régie unique.

«Ce n’est pas le moment de faire ça. Les communes n’ont plus les moyens», explique Stéphanie Marchand. Alors hier, ils ont une nouvelle fois exprimé leur mécontentement. Membres du Sivom, élus et responsables des stations sont passés devant les manifestants, sans les inviter à rejoindre la réunion. Et quand Serge Bolle, président de Cauterets Devenir, et Stéphanie Marchand toquent à leur porte pour assister au comité en tant qu’observateurs ; on leur répond que «c’est une réunion privée». «Ce qui me choque, c’est le mépris des élus. Ils auront des comptes à rendre aux générations futures», se désole Christine Conan, une Toye.

Venus de divers horizons politiques, les membres des deux associations se battent contre ce projet depuis près de trois ans. «C’est notre avenir, d’autant que les élections municipales ont bientôt lieu», vocifère Stéphanie, révoltée par la manière dont procèdent les élus, privant les populations de concertation. Les membres des associations espèrent obtenir des informations, et notamment sur la question de la régie unique, restée sans réponse. Du côté de Cauterets Devenir, Claude Florence, manifestante, s’inquiète également du futur de la station du Lys, écartée du projet. «Comme elle n’est pas concernée par la liaison, j’ai peur qu’ils l’abandonnent, alors qu’elle pourrait être rénovée.» Motivés pour lutter contre ce projet, les contestataires refusent qu’on les taxe de rétrogrades ou d’écolos. «On demande que le projet soit raisonnable.» Excédée, Christine Conan ajoute : «On est déjà au maximum des impôts à Luz. Si la liaison est un échec, c’est le contribuable qui va payer».

Sandra Cazenave

Le discours et la méthode

Pour info voici l’article publié le décembre 10, 2013 par   Une délégation d’une vingtaine de personnes des 2 associations Cauterets devenir et Echocitoyen s’est bien- sur rendue à l’improviste sur le lieu de la réunion citée ci-dessous. Les détails de cette rencontre seront prochainement publiés. Dans cette attente, bonne lecture…ECHOCITOYEN

 

 

Nous avons appris incidemment, et pourtant le SECRET était de mise, qu’une réunion de décideurs Luzéens et Cauterésiens doit se tenir à Soulom dans la salle des fêtes demain mercredi 11 décembre 2013 à 9h00.

La méthode, toujours la même : catimini, opacité. C’est pourquoi pour la suite nous emploierons le conditionnel et nous attendrons une information officielle, si elle est prévue !!

L’ordre du jour serait les liaisons Luz-Luz Ardiden et Cauterets-Luz.

Vous voyez, la vigilance est toujours de rigueur face à cette volonté de secret.

Nous pensons qu’il s’agit encore d’une manœuvre afin de tout faire pour que le dépôt du dossier d’UTN se fasse avant mars 2014.

Allez savoir pourquoi ?

Pourquoi cette frénésie soudaine? Les mauvaises langues diraient que cela rentre dans la campagne des équipes municipales actuelles.

Pour Cauterets, il est vrai qu’il s’agissait du grand projet de la mandature de nos élus, mais personne ne le savait au départ

Il va sans dire qu’il appartiendra au prochain conseil municipal, issu des élections de mars, de décider du bien-fondé de ce projet.

Paroles de M. le Maire de Cauterets.

Nous ne manquerons pas de vous informer dès que nous en serons plus sur cette réunion.

Le public a le droit de savoir à quoi jouent nos décideurs avec l’argent public.

Cauterets Devenir