DENONCER C’EST DEJA PROPOSER

Il n’est pas d’exécutif, de dirigeant, qui n’aie besoin de rester en éveil,  d’être remis en question dans ses choix, d’être contré dans ses décisions,d’etre bousculé dans ses certitudes.

Dénoncer, c’est déjà construire.

Dénoncer l’implantation d’une remontée lourde ( Larise ou Sassis ou autre) Luz -Luz-Ardiden, c’est vouloir construire un avenir qui protège nos enfants sans les couvrir de dettes, loin du tout-béton, de la fuite en avant  financière et du gaspillage de temps et d’argent  en d’ inutiles études aux frais des contribuables.

Dénoncer la création d’une régie unique Cauterets-Luz, c’est vouloir consolider  et préserver des outils de travail au service des habitants du Pays Toy, tout en en conservant la maitrise des investissements et de l’emploi.

Dénoncer l’implantation de résidences de tourisme c’est souhaiter construire un  tourisme sans se soumettre à la folie constructive de ces modèles de développement  capitalistes , appauvrissant les habitants, impactant la qualité de  l’environnement et laissant en prime des fortes dettes à la collectivité.

Dénoncer les retards et les carences d’aménagement urbain (espace piétons, réfection de tous les trottoirs « défoncés » et rénovation  des nombreuses places et recoins de Luz…) ,c’est déjà ouvrir les yeux sur la dégradation de Luz et  proposer de construire un village où chaque recoin mérite photo.

Dénoncer les dysfonctionnements de méthodes ressentis, c’est vouloir construire un avenir moins clanique , qui s’adresse au plus grand nombre dans le plus grand respect de ceux qui ne partagent pas les mêmes opinions.

Dénoncer l’antagonisme qui empêche l’intercommunalité de fonctionner efficacement, c’est se rendre  capable de construire un pays toy dans lequel les petites communes aient leur place, où la confiance prenne le pas sur le rapport de force.

Dénoncer le déclin économique et touristique du village, c’est  déjà penser à des méthodes nouvelles dans le management de nos outils touristiques pour rendre possible un avenir où  Luz retrouve son rayonnement perdu.

Notre avenir s’inventera d’abord par la remise en question des modèles dont nous ne voulons plus.

Annie Sagnes

Publicités

Une réflexion au sujet de « DENONCER C’EST DEJA PROPOSER »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s