Le silence et dors !

Billet inspiré de L’article de la Semaine des Pyrénées (du 13/08 au 19/08/12)

Le changement fait peur, il implique de l’incertitude. Pourtant face à cette aversion naturelle, François HOLLANDE en a fait le pari avec le succès que l’on sait. On aura toutefois remarqué la peine qu’il prit pour  asséner le changement telle une incantation, pour qu’il devienne une évidence, un postulat, un réflexe conditionné. S’est-il fait élire sur ses diagnostics et ses solutions ? Je ne crois pas.

Généralement, les élus sortants ne ménagent pas leur peine pour utiliser un exercice de style de la rhétorique politicienne qui consiste à dire qu’il n’y a pas d’autres alternatives, soit c’est nous et nos solutions, soit on va vers la catastrophe. Nicolas SARKOZY a presque réussi à inverser une tendance pourtant très défavorable sur ces seuls arguments. Mais la coupe était pleine…

D’un point de vue local, un homme politique même mauvais aura pourtant plus de chance de se faire réélire. Pour que se reproduise en local ce qu’il s’est passé au niveau national, il faudra plus qu’un concours de circonstance. Dire la vérité n’a jamais aidé à se faire élire contre une équipe sortante, bien au contraire. Avoir des opinions, essayer d’en avoir le courage en les exprimant publiquement n’aura que très peu de chance d’influer sur le cours des choses. Le candidat à sa réélection face à une opposition tenace, peut se poser en victime, il se dit en proie à une campagne de dénigrement systématique de ses actions et, en contre-partie, accable les opposants les qualifiant de malveillants, incapables d’avoir des idées et n’existant que dans l’opposition aveugle. Il peut également convoquer l’injustice d’être critiqué, lui qui travaille d’arrache-pied au quotidien pour le bien de tous.

Cependant, la politique locale lorsqu’elle est sournoise ne peut durer. Lors des dernières élections municipales en 2008 à Luz Saint Sauveur et Cauterets, les équipes sortantes choisirent comme alliée la discrétion sur les projets sensibles à venir. En effet, « le silence est d’or » (pour rappel, il n’y a eu aucune mention de la remontée lourde et la fusion Cauterets/Luz sur les professions de foi). « Pour vivre heureux, vivons cachés » telle fut la politique de ces six dernières années, malheureusement, ce fut sans compter sur les empêcheurs de tourner en rond (Echocitoyen, Cauterets devenir et En Barejo) qui se mirent à poser des questions embarrassantes.

Au jour d’aujourd’hui, alors que le projet luzéen semble plombé faute de maîtrise foncière, l’adage est devenu injonction : « le silence et dors ! », alors que des bruits d’un départ de Sassis sourdent des discussions de comptoir. Côté Cauterets, la confiance et la surdité semblent être les alliées du moment puisque la presse locale aborde l’avancée du chantier comme inéluctable et évidente, balayant d’un revers de la main toutes les objections de nos amis de combat. Ces attitudes diamétralement différentes sèment le trouble et un nombre de plus en plus conséquent de personnes perçoivent de plus en plus mal la cohérence des projets. Pourtant, tout se passe comme si il fallait démarrer un chantier coûte que coûte, d’un côté ou de l’autre. Au départ, c’est Luz qui tenait la corde, aujourd’hui c’est Cauterets. Évidemment, lorsque la première pierre sera posée, sa jumelle en vallée voisine sera présentée comme une évidence, comme un reflet dans le miroir.

On serait en droit d’espérer des élus qu’ils sachent écouter les gens, quels qu’ils soient, Toys ou Cauterésiens pur jus, touristes ou résidents importés, jeunes ou vieux, de gauche ou de droite, qu’ils sachent s’imprégner du bon sens qui habite toutes ces personnes qui se croisent dans ces belles vallées et qui mesurent la chance que nous avons de vivre dans un pays magnifique à la qualité de vie exceptionnelle. La vérité ne suffira peut-être pas à convaincre, mais la sincérité y contribuera…

J. LURIE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s