BREVES DE NOËL

       

                                                        BREVES DE NOEL

*     En ces périodes de crise et de manque de neige, très peu de monde la première semaine des vacances . Il est agréable pour les valléens- hébergeurs de partager cette misère avec les  résidences de tourisme…
*  Remontée lourde: pas de trêve de noël : les quelques élus du sivom les plus motivés persistent et signent, continuant leur croisade malgré le climat de réserve ambiante pour déposer l’UTN au plus vite.

Lire la suite

Publicités

Sommes-nous condamnés à reproduire les erreurs du passé ?

Suite à la parution sur notre blog Echocitoyen du billet « Pays Toy », des Luzéens nous ont fait parvenir un article extrait du Monde Diplomatique signé de Philippe Deschamps, datant de 2008 et intitulé « La Montagne victime des Sports d’Hiver ».

Cet article reflète à merveilles nos points de vue, étayé de surcroît d’argumentations et d’exemples chiffrés. Même si ces arguments concernent avant tout le massif alpin, nous pouvons tirer les leçons de ces échecs.

Lire la suite

Il est dur de gagner son pain

« Echocitoyen s’interroge de l’intrusion de concurrences externes au pays Toy illustrées par un courrier reçu dans toutes les boîtes aux lettres des hôtels, restaurants ou centres de vacances du canton. Voici la réflexion qu’un de nos membres actifs souhaite vous faire partager : »

Toutes les boîtes aux lettres des socioprofessionnels du tourisme du canton viennent de recevoir spontanément une lettre de proposition tarifaire pour des produits de boulangerie et viennoiserie d’un professionnel de Lourdes. A première vue, cette initiative inédite permet de remettre en saine concurrence un secteur d’activité sur le canton pour lequel il n’y a plus guère beaucoup de personnes en mesure de concourir.

Lire la suite

Quand le casino et la mairie jouaient au poker menteur

Le poker menteur est un jeu basé sur le bluff. Le but étant de faire monter les enchères à chaque tour, chaque manche se termine par un perdant qui se révèle être le menteur.

Revenons maintenant au 16 septembre 1998, en séance du conseil municipal de Luz, M. le Maire indique aux conseillers municipaux les avantages et l’intérêt pour la ville de posséder un casino :

« création de 20 à 25 emplois à temps complet. La formation est généralement assurée par le concessionnaire.

– recettes à attendre : la ville percevra le loyer de la concession, les taxes sur les recettes des jeux, et la taxe professionnelle.

Pour ARGELES et BAGNERES, les recettes provenant des taxes sur les jeux sont respectivement de 1 à 4 millions de francs. »

Lire la suite