SOMMEIL TROMPEUR

A l’heure où une grande partie de la population semble soulagée de
croire en un projet de télécabine enlisé voire définitivement stoppé,
les dossiers, réunions et études diverses continuent dans le but
clairement avoué de » déposer l’UTN au plus vite »
Côté Cauterets, même empressement des élus et de notre directeur commun…
C’est dans ce contexte de sommeil trompeur que nous avons eu l’occasion
d’étudier le compte rendu Dianeige du comité de pilotage du 29 nov 2010
de l’étude UTN qui nous informe plus précisément sur le volet « montage
financier » du projet.
Voici, à chaud, et avant de rentrer plus en détail dans l’analyse, 2
remarques qui nous ont sauté aux yeux:

La première est que lors des réunions de quartiers où des Luzéens
demandaient des chiffres concernant ce projet, Monsieur Le Maire de Luz
et Monsieur Le président du SIVOM répondaient que c’était prématuré car
ils n’étaient pas à cette heure en possession de données chiffrées
suffisamment précises. Pourtant, les »conditions générales de l’équilibre
économique et financier du projet » datent du 29 nov 2010, soit plus de 4
mois auparavant .Quel intérêt avait-on alors de les cacher?

La deuxième nous laisse interloqués, pantois, sans voix: nos pronostics
de remboursements d’emprunt les PLUS pessimistes n’atteignaient pas les
montants d’annuités d’emprunt indiqués dans ce document: remontée prévue
en 2014, et dès 2015 des annuités d’un montant de 3,5 millions d’euros,
c’est à dire plus que notre chiffre d’affaires!. Quel vent de folie
souffle donc dans cette vallée ?…..A moins de se vendre à quelque émir ou milliardaire russe ..!

Publicités

Une réflexion au sujet de « SOMMEIL TROMPEUR »

  1. Et si l’émir c’était votre voisin ?

    Personne ne le dit ouvertement, mais tout le monde l’a bien compris :
    -La station de Luz-Ardiden, qui n’arrive pas à équilibrer ses comptes.
    – Certaines communes du SIVOM qui ont de plus en plus de mal à faire face à leurs engagements du départ.
    – De l’avis des élus de Luz, la nécessité pour sauver la station de faire la remontée lourde. « On n’a pas le choix » nous ont-ils dit.
    Quelle est la solution ?
    – Cauterets, gros potentiel d’hébergement, mais petit domaine skiable, donc le besoin de pousser les murs.
    – Une quasi garantie neige sur le site du Lys
    – Cauterets, un gros potentiel fiscal.
    – La régie Espaces Cauterets, qui bon an mal an, fait son petit équilibre.

    Le Directeur commun aux 2 structures a bien vu le marché « gagnant-gagnant » à proposer aux 2 collectivités.
    On fait un judicieux mélange des possibilités des uns, des difficultés des autres, on met tout dans un pot commun, il en sort un projet mirobolant qui devrait faire l’unanimité.

    – Va-t-on expliquer aux contribuables de Cauterets que le marché proposé est un marché de dupes ?
    – Leur a-t-on dit que pour la première fois depuis la création de la station, ils allaient perdre la maîtrise totale de leur outil de travail ?
    – Que le marché proposé reposait sur le principe des vases communicants
    – Que, par rapport à ces investissements démesurés, on aurait du mal à améliorer et entretenir notre propre station.

    Jouons franc-jeu, nos décideurs doivent dire ouvertement aux contribuables cauterésiens qu’ils doivent venir en aide à leurs voisins de Luz avec la bénédiction de toutes les autorités.
    Avec le risque non mesuré d’être nous aussi un jour face aux mêmes difficultés.

    Les LocauxParleurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s