DES ECOLES RURALES A PROTEGER…

Ce blog est aussi une tribune d’expression libre, pour relayer des informations diverses.

Le Billet suivant est écrit par des enseignants du canton.

Voici  pour lecture un extrait du COMPTE-RENDU du CONSEIL COMMUNAUTAIRE du 26 mai 2011 de la COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS TOY publié il y a quelques jours sur site argeles-infos :

« M. NOGUERE souligne que la Communauté de Communes de Gavarnie Gèdre a également la compétence scolaire et que l’intégration de cette dernière risque aussi d’être compliquée. Au sujet de la compétence scolaire, M. LESCOULES pense qu’il est nécessaire de rencontrer l’inspecteur d’académie afin d’aborder avec lui l’éventuel regroupement pédagogique des classes du territoire. »

 INDIGNATION !

  Pourquoi Monsieur Le  Maire de Luz, Alain  Lescoules  voudrait-il rencontrer (encore! Cela devient une habitude!) Monsieur l’Inspecteur d’Académie pour aborder un « éventuel regroupement pédagogique du territoire »?

Quand M. Lescoules parle de « regroupement pédagogique » cela consiste à comptabiliser tous les enfants du canton et diviser ce nombre par le nombre 24 (seuil de fermeture de classe en zone rurale ): cette division permet très vite de comprendre que ce genre de regroupement se solde  toujours par la  suppression de postes ,dans notre cas 3 voire 4  ( et ce sans compter les postes d’ATSEM et de personnel de cantine).

 Perte de  qualité d’enseignement et d’encadrement, augmentation des frais de scolarité puisque toutes les structures regroupées coûtent au final plus cher que les petites structures scolaires de proximité… Quand tous les élus de village défendent avec fierté et détermination  leurs écoles synonymes de vie, de jeunesse et de maintien des familles, il est donc de curieuses méthodes consistant à aller  en cavalier seul négocier  des regroupements  sans les personnes concernées.

Parents et enseignants ont quelques raisons de s’indigner …

                                                                                Des enseignants du canton de LUZ

Publicités

Une réflexion au sujet de « DES ECOLES RURALES A PROTEGER… »

  1. C’est en effet une bien étrange façon d’envisager la représentativité cantonale en s’arrogeant la faculté de nous représenter tous auprès de l’IA. En a-t-il reçu le mandat ? Je crois que non, dans la mesure où les urnes cantonales ont rendu un verdict sans appel en 2008 et la CCPT encore récemment.

    Je compte sur la perspicacité des représentants de l’Education Nationale pour savoir quel interlocuteur est le mieux à même de parler au nom de nous tous. Toutefois, mettons-nous un instant à la place de l’IA qui reçoit des directives ministérielles visant à réduire les postes d’enseignants à tout prix, il ne faudra pas grand excès de zèle pour s’engouffrer dans la brèche ainsi ouverte.

    Concernant la stratégie et la pertinence de l’action engagée, on ne peut qu’être interloquer par la prise de risque qui, si elle volontaire est inconséquente, si elle est irréfléchie est irresponsable. Dans les deux cas, il est temps de s’interroger sérieusement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s