PROTEGEONS NOS GENDARMES

Le ministère des armées doit se prononcer sur le projet de construction d’une nouvelle gendarmerie à Luz dans le courant de l’année 2012. Ce serait une gendarmerie plus « aux normes » avec des logements indépendants des bureaux. Le tout situé en face de l’ancien Casino.

Sur un effectif total de 12 gendarmes 6 sont ou vont être logés à Pierrefitte.

Bien que provisoire, cette situation nous inquiète, des familles en moins au village c’est un préjudice pour l’économie locale ( écoles, collège, logements, commerces, recettes fiscales…).

Souhaitons que nos élus du canton se mobilisent pour que cette nouvelle gendarmerie voit le jour dans les plus brefs délais.

Publicités

Réunions de quartier : Ambiance lourde pour élus remontés !

Les élus ont tenu parole, les réunions de quartier se sont effectivement déroulées sur l’ensemble du territoire luzéen. Monsieur le Maire et son Conseil Municipal sont venus à la rencontre des habitants et Echocitoyen salue cette initiative.

Ceci dit, agir n’est pas forcément bien faire… Nous attendions de véritables réunions avec comités de quartiers faisant remonter les besoins et attentes spécifiques à chaque secteur de Luz.

Au lieu de cela, nous avons subi les monologues d’élus équipés de micros face à une assistance à qui on ne l’a pas tendu, exception faite de Monsieur GUIARD lors de la réunion de Lalanne.

Le dossier de remontée lourde, a été ainsi présenté par quartier et non lors d’une réunion publique ouverte à tous les habitants des communes du SIVOM comme nous le demandions, morcelant ainsi l’assistance. De plus, il fut présenté  en dernier, avant les douze coups de minuit, manière d’éviter, peut-être, de transformer le carrosse en citrouille…!

Même si les citoyens ont pu poser des questions, nous avons eu le sentiment d’assister plutôt à l’étalage de ce que les élus jugent bon pour les citoyens, (résidences de tourisme, maison des congrès, patinoire, et surtout la télécabine), et surtout, sans la moindre remise en question…

Chiffre d’affaires Luz Ardiden attention danger!!

BILAN  SAISON 2010/2011 STATIONS

Nous avons pris connaissance des différents chiffres d’affaires des stations de ski des Hautes Pyrénées, et nous constatons que le CA de Luz Ardiden est en baisse depuis plusieurs années consécutives ( 2006), alors que d’autres stations sont en augmentation ou se stabilisent. Le tarif moyen du forfait Luz Ardiden  pose un veritable problème :  il est de 16 euros environ alors que chez nos concurrents celui-ci est autour de 21 euros!! Même si nos élus le contestent au prétexte de l’illégalité des « ententes commerciales », notre politique tarifaire n’est – elle pas dirigée par N’py ?, afin de lisser les tarifs entre les stations gérées par ce même groupe, pour  pouvoir vendre un même produit ….aujourd’hui, nos tarifs ne sont plus adaptés à notre clientèle???  Notre tarif facial  est à 29,50, pour au final le brader en permanence au point de finir avec l’un des plus bas tarif moyen…! Nous pensons qu’il est nécessaire de revoir notre politique tarifaire. Nous ne pouvons pas continuer de cette façon, vis à vis de nos clients, de nos communes et de leurs citoyens. Il est grand temps de ne plus perdre d’énergie, de temps à vouloir à tout prix faire de  investissements démesurés pour « SAUVER LA STATION ». Depuis que nous pratiquons cette fuite en avant la situation ne fait que se détériorer. Écoutons davantage les hommes de terrain au lieu de nous faire influencer en permanence par des cabinets d’études qui,  jusqu’à présent ne nous ont pas convaincus, c’est le moins que l’on puisse dire…!

BOBO

Entre bêtise et lâcheté

Ce qui nous distingue de l’animal, ce n’est pas notre intelligence, c’est notre bêtise. Une chose est sûre, ce n’est donc pas un animal qui a détérioré la banderole (« Télécabine ici : dites NON ! ») dans les près de Larise dans la nuit du 12 au 13 mai et plus exactement à 22h30 !!

Lorsque les partisans de ce projet n’ont plus d’autres arguments que d’agir la nuit tombée, à la dérobée, à la lueur de la lampe de poche pour détruire l’expression de leurs opposants, nous viennent à l’esprit les mots d’EURIPIDE : « Les ruses et les machinations ténébreuses ont été imaginées par les hommes pour venir en aide à leur lâcheté ».

Une chose est certaine, ce genre de manifestation ne contribue pas à élever le débat et encore moins à servir le déjà peu de crédibilité des promoteurs de la remontée lourde.