Attaque personnelle

Notre blog propose un espace de liberté et d’écriture à tous ceux qui ne peuvent autrement exprimer leur point de vue sur les sujets locaux qui leur tiennent à cœur. Certaines publications sont donc le fruit d’un travail de groupe, d’autres de points de vue plus personnels. Nous pensons qu’il est nécessaire de donner des doubles éclairages argumentaires sur les dossiers en cours, il est trop facile sinon de se laisser aller à prendre pour argent comptant les démonstrations habiles des cabinets d’étude. Notre blog n’est donc pas un espace pour régler ou justifier des problèmes ou des difficultés personnelles , mais un espace de réflexion. Néanmoins, lorsqu’une personne est visiblement la cible d’attaques personnelles lors de réunions publiques qui devraient être des lieux d’écoute et de respect du citoyen, nous lui laissons cette tribune sur le blog échocitoyen ( dont on sait aujourd’hui qu’il est lu quotidiennement par de nombreux valléens), pour lui permettre de faire entendre sa propre version des faits. Vous pouvez donc lire le billet écrit par Jérome Lurie, suite à la deuxième ( non moins agitée que la première!) réunion de quartier.

Lors de la réunion de quartier du 7 avril dernier à Luzéa, les quelques personnes  présentes ont pu assister à des joutes verbales animées, et notamment, un règlement de comptes de M. LESCOULES à mon encontre sur des faits datant de l’année dernière.

Comme il a été fait le choix d’exposer publiquement cet incident avec une partialité grossière, je me permets d’en rappeler posément le déroulement :

Depuis des années, chaque fois que je croisais un élu ou le Directeur de Services Techniques, je leurs faisais état du niveau de dégradation des trottoirs du quartier thermal. En avril 2010, lors de la commission de sécurité du Cabrit, je signalais encore M. LE BORGNE l’urgence de rénover ce quartier. 

Arriva ce que je craignais depuis longtemps, le 10 juin 2010, une pensionnaire du Cabrit âgée de 80 ans a malencontreusement mis le pied dans un trou présent sur le trottoir, est tombée face contre terre, et, après avoir été évacuée par les pompiers sur l’hôpital de Lourdes, est revenue avec cinq points de suture à l’arcade sourcilière et ses lunettes cassées. 

Dés le lendemain, j’ai informé M. DUSSUTOUR de l’accident. J’ai également fait un rapport circonstanciel à mon patron M. Patrick PUJOL, le Maire de Villenave d’Ornon, dans lequel je lui précisais alors : « Je pense que cet accident était malheureusement annoncé vue l’état de la voirie dans le quartier des thermes de Saint Sauveur (ci-joint quelques photos). Je vous propose d’attirer l’attention de votre confrère M. LESCOULES sur l’urgence d’opérer sinon une rénovation (opération depuis longtemps promise mais toujours attendue), une réparation des trous et fissures présents sur les trottoirs du quartier. »

Mon Maire, par le biais de son premier adjoint, a transmis un courrier en date du 26 juin 2010 dans lequel il demandait : « Au vue des photos transmises par mon collaborateur, M. LURIE, je me permets d’attirer votre attention sur l’urgence d’opérer sinon une rénovation, une réparation des trous et fissures présents sur les trottoirs du quartier. Je ne connais pas encore les suites que Mme … voudra donner à cette affaire, toutefois, dans l’état actuel des choses, la question n’est pas de savoir si cet accident va se reproduire mais quand. »

Les services techniques de la Mairie de Luz Saint Sauveur sont intervenus dans la semaine qui suivit… 

En retour, M. LESCOULES a répondu à M. PUJOL :

« sachez que chaque année nous investissons 90000€ pour seulement réparer la voirie de notre commune après l’hiver. Luz est en effet un territoire de montagne où les chaussées et les trottoirs souffrent car ils sont soumis au gel, dégel, salage et passages des engins de déneigement. Par ailleurs, la sécurité des piétons est une de nos préoccupations puisque nous venons de sécuriser 260ml en aval du Pont Napoléon en créant un cheminement piéton le long de la départementale D12, très passante. ». Cet aménagement est effectivement une bonne initiative qui vient à mon goût réparer une anomalie grossière, de là à s’en targuer comme étant une œuvre majeure, il y a un gouffre.

« La réfection complète des trottoirs de Saint Sauveur est une opération qui fait partie de nos projets à venir mais elle est très couteuse. Et malheureusement, comme dans toute commune (et ce n’est pas à un maire que je vais apprendre cela), des imprévus ont surgi nous obligeant à établir des priorités ; ainsi des versements exceptionnels à la station de ski ». C’est malheureusement l’exception qui commence à devenir la règle, au détriment de tout autre investissement structurel. La plupart des travaux mis en route en 2011 ne concerne que des rattrapages de la vétusté de nos structures existantes (piscine et gymnase). 

« Ceci étant, permettez-moi de revenir sur le ton de votre lettre. D’une part, je doute fort qu’il n’y ait aucun trou ou défaut de voirie à Villenave d’Ornon ». M. LESCOULES a certainement raison, je connais bien Villenave d’Ornon ville de plus de 30000 habitants, ceci dit les défauts de voirie y sont systématiquement traités dans des délais acceptables, surtout dans les quartiers les plus fréquentés. Les trottoirs de Saint Sauveur ont été réalisés il y a plus de 30 ans et on serait en droit d’attendre que le quartier qui possède la deuxième structure touristique de la vallée de part son importance, possède un cachet plus présentable.

« d’autre part, une demande de rendez-vous de votre collaborateur aurait sans doute été une façon plus élégante de traiter cette affaire ». Il me paraît discourtois à l’égard de son premier adjoint de considérer que de m’entretenir avec lui n’est pas chose suffisante.

« Je regrette d’ailleurs le climat entretenue par M. LURIE de façon un peu insidieuse ». La définition du mot insidieux est lourd de signification, car il s’applique à quelqu’un qui cherche à tromper sournoisement. Je laisse la responsabilité de ces propos à son émetteur et laisse juge le lecteur du niveau de leur portée. 

A toute fin utile, M. LESCOULES a reçu M. PUJOL le 29 janvier 2011 en entretien privé pour se plaindre de mes écrits en tant que citoyen sur mes interrogations sur la remontée lourde.

J. LURIE

Publicités

3 réflexions au sujet de « Attaque personnelle »

  1. Très courageux de la part de la municipalité que d’affronter sept fois en 3 semaines les multiples attaques de ses opposants. Il est sur que tout citoyen est en droit d’attendre des explications sur les projets en cours et je crois que chacun aura pu s’exprimer et poser les questions…. Pour la seule réunion où j’ai participé les réponses était claire et sans ambiguïté… Il est fort dommage que quelques personnes confondent l’intérêt public avec leur petit souci personnel… la défense de la cause individuelle enlève toute crédibilité aux arguments qui devraient faire le bon débat… Il en découle des attaques personnelles… Tout le monde à raison parce que plus personne n’écoute l’autre et tout le monde à tord parce que l’autre aura raison de n’écouter personne. Je sais pas si ma phrase est bonne mais au moins moi je me comprends.

    • Michel,
      Mr Jérome Lurie a assité à une réunion de quartier où tu n’étais pas et il a subit des attaques personnelles c’est pourquoi il a écrit cet article, cependant je suis tout à fait d’accord avec toi et nous ne remettons pas en cause les réunions de quartier qui selon les quartiers ont vu des questions différentes et les explications qui en ont découlé. Je pense que ces réunions étaient une attente des luzéens et la municipalité a répondu présente.

      • Très bien. J’ai répondu à J. Lurie sur mon blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s