Tout le monde SEM à la station de Luz Ardiden

Il m’a été donné d’entendre de la part d’un élu du SIVOM que la station de Luz Ardiden devait être gérée comme une entreprise privée et que nous sommes dans un secteur hautement concurrentiel. C’est un positionnement qui peut s’entendre. En effet, pourquoi cet établissement devrait être systématiquement déficitaire et attendre de se faire plumer par les voisins aux dents longues ?

A cet argument, je répondrais qu’il va être difficile de demander des subventions par le biais des pôles touristiques pour contribuer à une logique purement commerciale et concurrentielle en souhaitant à terme que nos voisins se cassent la gueule (Gavarnie pour ne pas les citer).

La démarche privée ne me dérange en rien, bien au contraire, car rien n’y est plus honnis que le déficit. Mais, la philanthropie n’y est en rien innée ou génétiquement inscrite.

Rappelons-nous que nous partons d’une initiative publique de nos aînés sensée participer à la création d’emploi et au développement touristique en hiver. 

Aujourd’hui, les communes du SIVOM envisagent sérieusement d’augmenter leur endettement avec des sommes jusque là inédites dans notre canton. 

L’argumentaire des promoteurs d’investissements lourds sont les mêmes que Margareth THATCHER de la grande époque, c’est la dictature de TINA (There Is No Alternative). C’est ça ou on est mort ! Il manquerait plus que le cadavre bouge encore pour qu’on lui donne un coup de pelle sur l’occiput. Ou alors c’est la Sainte Croisade à la George BUSH, « vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous ! ».

J’aurai voulu encore croire que les propos péremptoires et impérieux de nos élus soient uniquement le fruit de leur extrême conviction personnelle.

Toutefois, je reste persuadé que la gestion des stations comme elle est envisagée actuellement est une forme de privatisation qui ne veut pas dire son nom. Le changement de statut juridique de la régie en SEM en est une des étapes, son Altesse N’PY en étant le catalyseur.

Peut-on émettre le scénario suivant : la fréquentation touristique reste en berne, le chiffre d’affaire de la station espéré n’est pas atteint, le couteau sous la gorge quels arguments aurons-nous pour refuser la cession de notre outil à un opérateur privé et à quelles conditions ? Qui continuera à supporter les dettes consenties ?… nos enfants et nos petits-enfants ! 

Commençons par bien définir notre identité, ce que nous savons et pouvons faire. Surtout ne pas péter plus haut que son cul, ça risquerait de sentir mauvais.

J. LURIE

Publicités

Une réflexion au sujet de « Tout le monde SEM à la station de Luz Ardiden »

  1. on nous claironne à l’infini, comme pour nous rassurer,que larise n’est qu’un projet, qu’une étude, que rien n’est engagé…c’est pourtant à cette étape que l’on peut l’infléchir, pas lorsque le projet devient réalité
    D’autant plus que dans cette partie d’échec, certains avaient posé quelques pions d’avance , direction commune cauterets/ luz, entrée de cauterets dans NPY, et aujourd’hui, modification de la régie en SEM selon les infos de ton article Jerome
    Décidément, à notre petite échelle associative, on ne doit pas regretter de faire un peu partie de l’échiquier, ne serait ce que pour jouer au grand jour
    ANNIE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s