Changement Climatique dans Les Pyrénées

L’Observatoire Pyrénéenne du Changement Climatique est née en janvier 2010.  Un ans plus tard ils ont eu le temps de publier quelques information intéressantes.

Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) souligne que les zones des pôles (l’Arctique et Antarctique) ainsi que les zones de montagnes, sont très sensible au réchauffement (elles vont se réchauffer plus vite que les autres régions de la planète).

« Les principaux changements déjà constatés sont:

  • réchauffement de +1,1°C depuis 1900 dans le Sud-Ouest de la France et le massif des Pyrénées (Météo France/ONERC, 2007)
  • remontée en altitude des espèces végétales de 3 mètres par an entre 1971 et 1993 et de plus de 64 mètres pour les espèces forestières (INRA, 2008)
  • précocité des vendanges de l’ordre d’une quinzaine de jours sur le domaine de Banyuls dans les Pyrénées Orientales depuis 1990 (Cave coopérative/ ARPE, 2008)
  • diminution de 10 à 15 jours d’enneigement entre 1971 et 2008 pour la moyenne montagne (Hospitalet, 1400m) (Météo France, 2008)
  • diminution de 85% de la surface des glaciers pyrénéens depuis 1850 (Association Moraine, 2009) »

Les conclusion sont nombreuses, mais pour ce débat le principale est….

« Un avenir incertain pour les domaines skiables »

« Aujourd’hui, les domaines skiables sont dans une situation d’incertitude quant à leur devenir à long terme. En effet, le changement climatique qui s’annonce les contraint à se questionner sur la pérennité de leur activité principale, qui demande un enneigement minimum réparti sur plusieurs mois d’hiver.

Il est à craindre que le réchauffement climatique se traduise, pour un grand nombre de domaines skiables, par une impossibilité de garantir chaque année l’activité ski avec, en réaction, la précarisation des emplois liés à cette activité.

Globalement, ce sont surtout les stations de moyenne montagne qui seront plus vulnérables aux évolutions du manteau neigeux, certaines d’entre elles risquant même de passer en dessous du seuil critique pour l’ouverture de la station. On considère généralement qu’une probabilité de 70% d’avoir un manteau neigeux de 30 à 50 cm sur 100 jours, entre le 1er décembre et le 15 avril, est un minimum pour l’ouverture d’une station.

Cette figure est une simulation de l’évolution du nombre de jours de neige au sol pour quelques stations de ski des Pyrénées au cours du XXIème siècle. On remarque très nettement, comme il l’a été évoqué précédemment, que la vulnérabilité du manteau neigeux au changement climatique décroît avec l’altitude.

A terme, on peut imaginer une modification profonde de toute l’économie du ski avec des répercussions sur les activités annexes (services et commerces), qui pourraient conduire à par une nouvelle paupérisation des communes fortement enclavées dont l’attractivité repose en partie sur l’activité ski. »

Cliquer pour voir le vidéo du lancement et l’article en ariegeNews (http://www.ariegenews.com/news-25696.html).  Ils suggère que d’ici 2025 (dans 15 ans) l’enneigement moyenne sera 2 mois au lieu de 3 mois maintenant.

Sian Grigg, Luz le 4 janvier 2011

Publicités

Une réflexion au sujet de « Changement Climatique dans Les Pyrénées »

  1. Est-il opportun de faire des investissements massifs sur l’activité ski ?
    Ne vaudarit-il pas mieux privilégier les investissements dans le fond de vallée, utilisable l’hiver et l’été ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s